Webvert

Pourquoi lancer (ou pas) des refontes de site web ? Episode 1

Rédigé le 10/01/2023 par Youen Chéné

Interview

Qu’est-ce qui justifie la refonte d’un site web ?

Cet entretien fait suite à une conversation que j’ai eu en début d’année 2022 avec Sanaà. Cette discussion, je l’ai eu avec de nombreuses personnes dans le marketing.

À force de discussions avec des équipes marketing, je me suis posé la question suivante : Pourquoi lancer des refontes de site web ? ne peut-on pas juste faire évoluer le site web de manière organique en fonction des données de visites et de l’évolution des offres ?

Il s’agit du premier article d’une série sur ce blog, pour ce premier épisode c’est Sanaà qui est à l’honneur. Elle est directrice Marketing et Communication chez Rhapsodie Conseil. Pour être totalement transparent, nous étions collègues à Unilog Logica Consulting Management (maintenant CGI) dans les années 2000. Merci encore à elle pour sa participation.

Photo en noir et blanc de Sanaà Legras
"Ce site va t-il correspondre aux attentes business ou marque employeur dans 6 mois, 1 an ou 2 ans ? Nous n’avons aucune certitude mais nous avons réussi à remettre des bases techniques plus solides et plus pérennes: en termes de CMS, Builder, etc, avec plus de souplesse pour les évolutions futures.
— Sanaà Legras

Entretien avec Sanaà Legras, Directrice Marketing & Communication chez Rhapsodies Conseil

Youen : Pourquoi lancer des refontes de site web ? (quand il n’y pas de changement de charte graphique de noms ou de logos) En effet, l’énergie pourrait être consacrée à mettre plus de contenu et de profondeur de contenu. A optimiser les tunnels.

Sanaà : Intéressante ta question. Pour te donner des éléments d’éclairage. Dans notre cas, il s’agit d’une refonte qui s’aligne avec notre organisation actuelle. Depuis 5 ans notre organisation a beaucoup évolué sur plusieurs périmètres (organisation, savoir-faire, marque employeur, …) et nous avions besoin que notre site web soit le miroir de toute cette évolution.

Nous avons fait évoluer notre charte graphique et sa déclinaison se traduit sur l’ensemble de nos outils dont le site web est le premier pilier.

Après pour être tout à fait transparente, nous avons étudié le sujet : refonte ou réaménagement du site et notre décision comme celle de l’agence est vite allée sur la refonte parce qu’il y a plusieurs points : Le premier est la technique utilisée (CMS) visiblement obsolète, en tout cas le thème lui, il l’est, ce qui génère un coût dès que l’on veut ajouter une nouvelle fonctionnalité.

Le second était en lien avec la partie UX/UI qui était à revoir par rapport à nos personas actuels, comment on veut distribuer l’information, à quelle fin et à qui ?

Aujourd’hui, on est sur un projet qui aura duré de bout en bout plus de 11 mois.
— Sanaà Legras

Youen : Si je comprends bien, il y a :

  • l’évolution du positionnement et du discours de la société,

  • de la dette technique avec une vieille version de CMS,

  • des envies de refonte graphiques,

  • un retravail du parcours utilisateur.

Si je prends mon ancienne casquette de directeur technique, cela me semble beaucoup de chose en même temps, cela fait un gros big bang et du risque dans le délai de réalisation, les 3-4 mois initiaux se transforment souvent en 9 ou 12 mois.

Comment faites-vous pour diminuer ce risque ? Comment est allée la refonte en termes de délai de votre côté ?

Sanaà : Ta question m’a fait rire, parce que je me suis rendue compte que nous avions déjà explosé le timing moyen. Aujourd’hui, on est sur un projet qui aura duré de bout en bout plus de 11 mois, avec une démarche interne basée sur l’intelligence collective pour :

  • Mettre à plat les besoins de cette refonte, nous avons organisé des rétrospectives pour définir les éléments : Keep / Drop / Start / New

  • Décider des objectifs et des principes clés de notre prochain site web : Cibles, CMS, les principes UX, les principes UI, le SEO et enfin, une caractéristique des plus importantes pour nous qu’il soit le moins énergivore possible.

  • Choisir notre partenaire pour ce projet : lister les agences web qui vont répondre à notre Brief, choisir les acteurs de la shortlist pour les soutenances, faire les soutenances et choisir le partenaire du projet

  • Lancer le projet et l’équipe interne qui va valider/arbitrer, etc.

Pour répondre à ta question sur le délai, lors de la précédente refonte, en 2018, nous voulions un nouveau site et qu’il soit publié au plus vite, le projet de A à Z a duré 3 mois. Une belle performance. Pour cette nouvelle version, nous avons pris notre temps pour livrer un site vitrine de qualité illustrant notre positionnement, racontant notre culture et encore plus attractif pour nos utilisateurs.

Pour autant, avons-nous levé tous les risques ? J’ai plein d’incertitudes, ce site va-t-il suivre notre évolution ? Va-t-il correspondre aux attentes business ou marque employeur dans 6 mois, 1 an ou 2 ans ? Techniquement, sera-t-il performant ? Nous n’avons aucune certitude mais nous avons réussi à remettre des bases techniques plus solides et plus pérennes : en termes de CMS, Builder, etc, avec plus de souplesse pour les évolutions futures.

Partir d’une base technique, graphique et ensuite faire évoluer le contenu en fonction d’évolutions des offres, des stratégies de contenus, de la donnée de visites. Quitte à seulement commencer par une landing page.
— Sanaà Legras

Youen : Merci. As-tu utilisé les données analytics sur les circuits de page les plus utilisés ou les sources d’apport de visites organiques pour aider la conception du nouveau site ?

Sanaà : Oui, grâce à nos différents outils d’analyse des comportements sur le web ou sur notre outil de marketing automation, nous avons gagné en maturité sur les attentes des utilisateurs, candidats et prospects qui viennent sur notre site vitrine. Cette connaissance nous a permis de construire un parcours plus fluide tant dans l’arborescence proposée que dans la structure de chacune des pages.

Youen : Un dicton de directeur et directrice technique ou produit : c’est maintenant que c’est en production et visible aux utilisateurs que le travail commence vraiment. Comment vas-tu gérer la suite ? L’ajout de contenu, l’évolution du site en fonction de l’évolution des offres de Rhapsodies Conseil ?

Sanaà : En effet, de mon côté, j’ai toujours eu une vision plus organique de l’évolution d’un site. Partir d’une base technique, graphique stable et ensuite faire évoluer le contenu en fonction d’évolutions des offres, des stratégies de contenus, de la donnée de visites. Quitte à seulement commencer par une landing page.

C’est la même logique ici, nous avons fait ce site pour qu’il dure dans le temps, qu’il puisse accompagner notre évolution le plus longtemps possible. Pour le reste, effectivement, c’est maintenant que le travail commence, je vois trois enjeux en particulier :

  • Mettre la data au service du marketing et de notre tunnel d’acquisition et donc continuer à acquérir de la connaissance pour mieux la structurer. explorer les nouvelles techniques et évaluer ce qu’elles peuvent nous apporter, comme le growth marketing par exemple.

  • Renforcer notre stratégie autour du content marketing, pour proposer des contenus d’expertises de qualité

  • Réduire l’empreinte carbone du site, ce n’est pas qu’un vœu pieu, nous avons franchi une grande marche avec cette refonte et notre volonté est de poursuivre cette progression sur les 3 prochaines années.

Le site web de rhapsodies conseil https://www.rhapsodiesconseil.fr/


Note de Webvert, si vous souhaitez vous aussi poursuivre votre progression dans la réduction de votre empreinte carbone le lien est ici 😉 :